Coups de cœur livresques 2015

Meilleures lectures 2015

Le temps des bilans est arrivé ! Avez-vous tenu vos résolutions ? Avez-vous atteint vos objectifs ? J’avoue que de mon côté, mes bonnes résolutions se sont envolées au bout d’un mois et aujourd’hui, je n’arrive même pas à m’en rappeler. Une seule, cependant, semble s’être bien accrochée : lire plus de livres que l’an dernier. Je me suis attelée à cette tâche avec plaisir et vous pouvez d’ailleurs retrouver toutes les lectures de cette année directement ici. Il y a eu du bon, de l’excellent, mais aussi du moins bon. Néanmoins, dans l’ensemble, cette année aura été livresque au possible.

Mesdames et Messieurs, j’ai l’honneur de vous annoncer que ma mission est accomplie pour 2015 ! Résonnez hautbois, sonnez musettes, voici le grand décompte de cette année :

45 livres lus, soit environ 17 600 pages tournées

Applaudissements de la foule en liesse.

Parmi ces livres, beaucoup d’excellentes découvertes que j’ai notamment faites grâce à mon entourage. Il est temps de vous révéler mon top 5 « coups de cœur » de cette année. La sélection n’a pas été facile, je vous l’accorde, et la voici sans plus attendre :

Meilleures lectures 2015

5. La Vérité sur l’Affaire Harry Québert de Joël Dicker

Voilà un des livres les plus appréciés de ces trois dernières années et que j’ai dévoré du début à la fin. Le récit est extrêmement bien ficelé, les personnages sont complexes, l’ambiance est intrigante à souhait : Harry Québert, l’un des écrivains les plus respectés des Etats-Unis, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d’avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison. Marcus Goldman, lui aussi écrivain dans le vent, décide de mener l’enquête pour innocenter son ancien professeur de littérature.

Tout d’abord, ne vous laissez pas impressionner par la taille imposante de ce petit pavé : une lecture captivante vous attend, c’est promis ! Au-delà de l’intrigue qui vaut son pesant d’or et qui vous tiendra en haleine, l’auteur peint les Etats-Unis des années 70 avec brio et arrive à mêler flash-back et avancées de l’enquête sans nous perdre. Le style est simple et fluide à lire, le récit est très bien construit, malgré les nombreux personnages et retournements de situation. Petit plus que j’ai énormément apprécié : à chaque début de chapitre, nous retrouvons ƒun conseil de Québert fait à Goldman, lorsque que ce dernier souhaitait apprendre à devenir écrivain. Un petit exemple « Un bon livre, Marcus, est un livre que l’on regrette d’avoir terminé ».

Un seul petit bémol pour moi : les retournements de situation, c’est bien, mais il ne faut pas en abuser ! En effet, le lecteur va de retournement en retournement et, au bout d’un moment, je n’ai pas pu m’empêcher de me dire « Bon, il va falloir se fixer là, c’est lui ou pas ? ». Néanmoins, ces retournements sont réalisés de manière fluide et le récit reste captivant.

Quelques mois après ma lecture, j’ai pu me replonger dans cet univers en écoutant le feuilleton radio de France Culture, qui est également une petite merveille ! Le Père Noël m’a fait la surprise de glisser sous le sapin le tout nouvel ouvrage de Joël Dickers, Le livre des Baltimore, j’aurai donc le plaisir de retrouver Marcus Goldman en 2016.

Meilleures lectures 2015

4. Les Fiancés de l’Hiver de Christelle Dabos

Je vous en parlais récemment dans mon dernier résumé lecture : j’ai lu ce roman jeunesse dans le cadre du Cold Winter Challenge et quel bonheur ! Une lecture légère et menée d’une main de maître par Christelle Dabos, qui nous emporte en un tourbillon de neige dans un monde fantastique. Ophélie est dotée de deux pouvoirs : « lire » les objets, soit connaître toute leur histoire, et traverser les miroirs. Alors qu’elle mène une vie tranquille sur l’arche d’Anima, la voilà promise à Thorn, un jeune homme venant du Pôle, aussi froid et distant que cette arche inconnue d’Ophélie Le mariage devant, à la base, permettre de rapprocher ces deux familles que tout oppose semble néanmoins cacher d’autres raisons plus obscures qu’Ophélie devra découvrir malgré elle lors de nombreuses péripéties à la cours du Pôle, où les apparences sont bien trop souvent trompeuses.

Si ce livre entre dans mon top, c’est pour sa richesse narrative. Même si l’on ressent que le récit est destiné aux jeunes lecteurs, je m’y suis glissée avec plaisir et j’ai adoré vivre les aventures d’Ophélie dans ce monde froid et sans pitié. Ce personnage de jeune fille un peu maladroite et qui va devoir malgré elle laisser de côté sa naïveté, est extrêmement attachant. Les descriptions détaillées de l’auteur m’ont permis d’en dresser un portrait très net dans mon imagination, de même pour ce monde pouvant être le nôtre dans quelques siècles. Les aventures s’enchaînent à un très bon rythme, on ne s’ennuie à aucun instant, l’univers est extrêmement bien fait, on frisonne quand Thorn débarque dans la pièce et on retient sa respiration avec Ophélie lorsqu’elle rencontre ses nombreux ennemis.

Le premier tome est riche en aventures et en premières révélations. Il tisse surtout une belle toile de fond pour les prochains tomes à venir. En refermant ce livre, nous nous retrouvons avec d’autant plus de mystères et d’énigmes à propos de Thorn, de sa famille et de la cours. Le personnage d’Ophélie a énormément évolué aux travers de ces pages, de petite fille, elle est devenue une jeune femme forte, et j’ai vraiment hâte de découvrir le reste de l’histoire dans le deuxième tome. Si vous avez aimé A la croisée des mondes et adoré Narnia, foncez, ce récit est une véritable bouffée d’oxygène fantastique et de plaisir.

Meilleures lectures 2015

3. Outlander, tome 1 de Diana Gabaldon

La série m’avait déjà largement convaincu, les livres ont donc fini de me séduire et de me happer complètement ! La série s’arrêtant pile à la fin du premier tome, j’ai donc retrouvé ce que j’avais vu, mais je n’ai pour autant pas du tout ressenti d’ennui ou d’agacement. Bien au contraire, c’est avec le même plaisir que j’ai retrouvé l’univers d’Outlander qui m’est si cher. Claire, une jeune femme vivant en 1945, se retrouve propulsée au 18ème siècle, en plein milieu de la révolution Jacobite en Écosse. Elle devra s’habituer à un monde qui lui est complètement inconnu mais surtout faire face à son attachement croissant envers un jeune écossais, Jamie Fraser, source d’un terrible déchirement entre son passé, devenu alors futur, et son nouveau présent.

C’est donc entre actions, intrigues amoureuses, rebondissements et action que le lecteur est porté au travers de ces 800 pages (oui, oui, encore une petite brique). L’Écosse y est décrite d’une façon incroyable et je n’ai qu’une envie : aller arpenter les Highlands et découvrir ses mystères. Je me suis d’autant plus attachée aux personnages avec cette lecture, grâce aux très nombreux détails et à l’écriture toute en finesse de Diana Gabaldon. Je me suis d’ailleurs automatiquement dirigée vers une version en anglais afin de garder tout le charme des expressions écossaises (notamment « ye ken » pour « you know » mais surtout « lassy » et « sassenach » qui sont devenus mes petits mots chouchou de cette année). Un très très gros coup de cœur donc que je recommande à tous, que vous ayez vu ou non la série, vous êtes sûrs d’être intrigué(e) et passionné(e) et comme moi, vous aurez un petit pincement au cœur en refermant ce livre (heureusement, il y a encore 5 tomes derrière). Je pense faire en 2016 un article entièrement dédié à Outlander (série + livre), rendez-vous dans quelques semaines donc :)

Meilleures lectures 2015

2. Les Braises de Sándor Márai

Celui-là s’est longuement battu pour avoir la première position… et il a failli l’avoir ! Je suis une grande fan du travail littéraire de Stephan Zweig, et Sándor Márai étant exactement dans la même veine, c’est une petite découverte que j’ai grandement appréciée (et que j’ai dévorée en un weekend).

Dans un château de la campagne hongroise, Henri, un vieux général de l’armée impériale attend avec impatience et inquiétude la venue de son vieil ami de jeunesse, Conrad. Cela fait 41 ans exactement qu’ils ne se sont pas vus, depuis cette terrible partie de chasse, à la fin de laquelle Conrad a mystérieusement disparu. Que c’est-il passé lors de la chasse ? Pourquoi cette fuite et ce long silence ? Pourquoi la femme de Henri a-t-elle toujours refusé d’en parler ? Après toutes ces années, les deux hommes vont enfin pourvoir s’expliquer lors d’une confrontation dramatique et lourde d’émotions.

Ce récit sous forme d’une longue conversation entrecoupée de flash-back est délicat, sensible et tout simplement beau. L’amitié, l’amour, la rancœur, la tristesse et le pardon seront toutes les émotions abordées dans ce roman, ces sentiments couvant les cendres du passé parmi lesquelles des braises rougeoient encore, prêtes à s’éteindre ou à relancer un feu longtemps mort. C’est également un magnifique portrait de la monarchie austro-hongroise qui m’a donné envie d’en savoir plus sur cet empire aujourd’hui disparu et bien trop méconnu.

Il m’est difficile de trouver les mots justes pour décrire cette lecture tellement elle m’a plu et transporté. La seule chose que je puisse réellement dire et conseiller, c’est de le lire et de le découvrir par soi-même, chacun pouvant avoir, selon moi, un niveau de lecture et d’interprétation différent. Márai vient d’acquérir une place de choix dans ma bibliothèque et c’est avec plaisir que je découvrirai d’autres de ces œuvres très rapidement.

Meilleures lectures 2015

1. Mon Traître de Sarj Chalandon

Par où commencer ? J’ai lu ce livre en tout début d’année et j’en ai encore un souvenir fort et poignant, c’est pourquoi il mérite largement sa place en première position. Ce qui m’a tout de suite plu, ce sont les premières phrases, et lorsqu’un livre vous accroche dès les premières phrases, vous savez que vous allez passer un excellent moment :

La première fois que j’ai vu mon traître, il m’a appris à pisser.

Belle entrée en matière n’est-ce pas ?

À Belfast en 1977, Antoine, luthier à Paris, fait la connaissance de Tyrone, vétéran de l’IRA, l’Armée républicaine irlandaise. Tout d’abord arrêté en 1979, Tyrone est arrêté par les Britanniques puis en 2006 par l’IRA, il avouera qu’il est devenu un agent double et a vendu des infos aux Anglais depuis 1981. Alors que Tyrone devient peu à peu Antoine son phare dans la nuit, ils vont tisser une relation forte se basant sur la confiance et le respect. Néanmoins, les aveux de Tyrone vont retourner Antoine.

Si les noms ont été changés, l’histoire de fond est bien réelle et se base sur celle de Denis Donaldson, activiste irlandais qui fut retourné par le MI5 britannique contre son propre camp. L’annonce officielle de sa trahison, en 2005, a été pour l’auteur un véritable choc, sûrement à l’origine de ce livre poignant.

Le style est direct, journaliste, épuré, beau et sensible. Chalandon laisse la place à l’émotion brute et à ses personnages. Nous allons Antoine, auquel nous nous attachons rapidement, et qui souhaite s’engager pour cette Irlande qu’il aime tant, mais méconnait énormément. L’amitié profonde et atypique entre ce petit français perdu et le chef de l’IRA, « son » traitre, apporte une dimension profondément humaine au récit. Tyrone le guide et lui enseigne la lutte républicaine, mais aussi l’Irlande, ses coutumes et ses moeurs, il devient son ami, son père, son mentor. Sa trahison envers son pays ébranle Antoine et nous ébranle à notre tour : cette amitié sincère était-elle réciproque ? Tyrone a trahi son pays, mais a-t-il aussi trahi Antoine ? Nous n’aurons jamais la réponse, Chalandon n’ayant pas eu l’occasion de rencontrer Denis Donaldson avant sa mort.

En plus d’être une sale et belle histoire, elle est également un très bel hommage à l’IRA et à ses révolutionnaires. Je ne connaissais que très peu de chose sur cette lutte et j’ai été extrêmement surprise d’apprendre que ce genre d’événements sanguinaires et violents ont eu lieu non loin de chez nous, il y a si peu de temps. Mon traitre m’a ému. Chalandon signe un ouvrage magnifique, poignant et bouleversant, qu’il faut avoir lu à tout prix. Pour compléter cette lecture, n’hésitez pas à découvrir Retour à Killybegs, où nous nous plaçons cette fois du point de vue de Tyrone, une belle occasion de pénétrer son esprit et de tenter de lui pardonner.

« Il trahissait depuis près de vingt ans. L’Irlande qu’il aimait tant, sa lutte, ses parents, ses enfants, ses camarades, ses amis, moi. Il nous avait trahis. Chaque matin. Chaque soir… »

Meilleures lectures 2015

Malheureusement, toutes les lectures qui me sont passées entre les mains n’ont pas été à la hauteur de mes espérances. Pour commencer, Les Histoires Extraordinaires d’Allan Edgar Poe. Je suis encore assez étrangère à l’univers fantastique et quelque peu obscur de Poe et je pensais que cette lecture serait une bonne entrée en matière. Ce recueil de nouvelles m’en a fait voir des vertes et des franchement pas mûres ! Autant l’histoire du Scarabée d’Or m’a vraiment plu, comme celle du Double Assassinat de la rue Morgue, mais toutes les autres ont été un calvaire à lire : un style assez lourd, pompeux, et des longueurs dans les récits. Ce premier essai n’a donc pas du tout été concluant, je redonnerai une chance à Poe un peu plus tard mais, du coup, ce ne sera pas une priorité pour moi.

Le prochain livre a été un coup de cœur pour de très nombreuses personnes… mais pas pour moi. La Voleuse de Livres de Marcus Zusack ne m’a pas du tout emballé. Le récit raconté du point de vue de la mort est certes original, mais le style adopté m’était vraiment insupportable. J’avais pour le coup vraiment l’impression d’avoir un livre pour enfant : présentation puérile, personnages un peu niais, des sous-titres sans intérêts et pompeux… bref, j’ai très vite regretté d’avoir commencé ce livre. Je me suis tout de même accrochée, donnant une chance à ce livre, mais non, le miracle n’a pas eu lieu, je suis navrée. Je n’ai pas réussi à me plonger dans l’histoire et les personnages ne m’ont pas du tout séduit. Grosse déception lorsque je pense à toutes ces critiques élogieuses.

La dernière déception est pour moi la plus douloureuse : Les Hauts de Hurlevent d’Emily Brontë. Oui… je sais. Étant une très grande amatrice de classiques et surtout de romans anglais du 19ème, j’avais hâte de me plonger dans cette histoire romantique, balayée par les vents froids et cinglants des plaines, mais la magie n’a pas opéré. J’ai trouvé le récit très lent, long et pauvre. Le lecteur ressent certes le froid, autant climatique qu’au niveau des caractères et des relations entre les personnages mais Emily Brontë s’arrête là. Il y avait pourtant des personnages intéressants, un contexte parfait, un paysage incroyable… que s’est-il passé, mystère. Ma lecture a donc été laborieuse, suis-je la seule à mettre perdue à Hurlevent ?

Vivement 2016 pour de nouvelles découvertes livresques !

6 Comment

  1. J’adore lire les articles « Bilan livresque » de chacun en fin d’année ^^
    Outlander faisait partie de mes lectures les plus mémorables en 2014 ! Je suis intriguée par Sándor Márai dont je n’ai jamais entendu parler ! J’aimerais lire Les Fiancés de l’Hiver et j’espère qu’il sortira en format poche prochainement.
    Bonnes lectures en 2016 :)

    1. Bonjour :)
      Sandor Marai a vraiment été une super révélation pour moi cette année et en effet, il n’est pas très connu et mérite largement d’être mis en avant ! Si jamais tu as le plaisir de lire ce livre, j’espère que tu passeras un aussi agréable moment que moi !
      Les fiancés de l’hiver a également été une lecture très agréable, je ne sais pas quand sera prévue la version poche, pour ma part je l’ai emprunté à la bibliothèque et c’est vrai que c’est une petite brique, pas toujours facile dans les transports mais ça valait vraiment le coup d’alourdir mon sac 😉

  2. Merci super ce résumé 2015 !
    Pas mal de choses à dire

    Pour ton Top 5, j’ai noté un ou deux livres dont le numéro 2 qui m’intrigue beaucoup ! Le numéro 1 ne me tente pas trop mais ne sait on jamais si je suis à court d’idée…
    Outlander est moi aussi dans mes coups de coeur de cette année !
    Les fiancées de l’hiver est noté également et sera dans mes lectures 2016, c´est sur !
    Pour ton numero 5, j´avais ete decue pour ma part… Trop de bruit autour du livre et je n´ai pas trop aime le denouement.

    Quant à tes deceptions, je suis surprise de voir La voleuse de livre. Je l´ai lu il y a quelques annees et j´avais adore !!!!

    Bisous
    Melanie
    (desolee pour les accents mais je suis sur tablette et ils ne veulent pas se mettre…)

    1. Merci pour ton très gentil commentaire :)
      Je suis ravie que mon article t’ait intrigué sur Sandor Marai ! A découvrir au plus vite, une vraie petite perle de littérature que j’ai dévoré en quelques heures. Je ne sais pas si tu connais Zweig, mais c’est un peu du même genre : humain, sensible et très bien écrit. Tu vas te régaler.
      Je peux comprendre ta déception pour l’affaire Québert. C’est loin d’être un livre parfait et il est qu’il a été énormément plébiscité, néanmoins j’ai passé un excellent moment en sa compagnie, même si des petites choses mériteraient d’être ajuster.

      Pour la voleuse de livres je pense que tout dépend en fait du lecteur. C’est soit on adore soit on déteste (du moins c’est ce que j’ai pu voir sur internet parmi les nombreuses critiques). Pour ma part ça n’est pas passé du tout, je n’étais peut être pas dans le « bon moment » pour le lire, ou j’en attendais peut être trop puisqu’il a énormément été mis en avant partout. Ma lecture précédente à ce livre étant La dame aux camélias, j’ai peut être eu un choc littéraire trop fort pour pouvoir l’apprécier.

      Bonne journée et merveilleuses lectures à toi pour cette année à venir !

  3. Comme je suis heureuse de voir que c’est Mon traître qui remporte la 1 ère place ! Celui ci n’est toujours pas détrôné de mon côté.

    1. Merci encore pour cette magnifique découverte littéraire ! Ce livre m’a énormément plu et marqué.
      Le petit garçon m’a aussi énormément plu mais Mon Traître garde vraiment une place de choix dans mon coeur !
      Bonne année Domitille ❤

Laisser un commentaire