Dernières lectures #6

Dernières lectures #6 : Demain est un autre jour Lori Spielman Le Livre des Baltimore Joel Dicker Les Disparus du Clairdelune Christelle Dabos avis critique chronique

Nous voilà déjà en Mars ! Avec les giboulées, le vent et les gros nuages qui arpentent le ciel, je sens que je vais me réfugier dans des lectures réconfortantes pour les semaines à venir ! Mais avant tout, je me dois de vous faire un petit point sur les lectures passées, soit celles de la seconde moitié du mois de février. Cette fois-ci, pas de grands classiques ni de challenge en particulier, juste ce qui me faisait plaisir sur le coup. En avant moussaillons !

Chronique Demain est un autre jour de Lori Nelson Spielman audible livre audio critiqueDemain est un autre jour de Lori Nelson Spielman

Première lecture audio pour moi et ça a été un petit coup de coeur ! Je cherchais quelque chose de simple, de léger et un peu feel good, et bien je n’ai pas été déçue avec cette écoute.

À la mort de sa mère, Brett Bohlinger pense qu’elle va hériter de l’empire de cosmétique familial. Mais, à sa grande surprise, elle ne reçoit qu’un vieux papier jauni et chiffonné : la liste des choses qu’elle voulait réaliser, rédigée lorsqu’elle avait 14 ans. Pour toucher sa part d’héritage, elle aura un an pour réaliser tous les objectifs, mais la Brett d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec la jeune fille de l’époque. Enseigner ? Elle n’a aucune envie d’abandonner son salaire confortable pour batailler avec des enfants rebelles. Un bébé ? Son petit ami n’en veut pas. Entamer une vraie relation avec un père trop distant ? Les circonstances ne s’y prêtent guère. Tomber amoureuse ? C’est déjà fait, à moins que…

L’histoire est originale et mignonne, j’aime beaucoup la catchline du livre « Qu’avez-vous fait de vos rêves de jeunesse ? », qui peut je pense parler à tous et vous donner un petit sourire aux lèvres en repensant aux plans sur la comète que vous faisiez étant plus jeune (je me rappelle notamment de ma petite soeur qui voulait être boulangère « comme ça je pourrai manger autant de meringue que je veux »). J’ai directement aimé le style fluide et léger de l’auteur, parfait pour être écouter tout en faisant autre chose en même temps. Le personnage de Brett est très attachant et je me suis un peu retrouvée en elle par moment. Ce que j’ai grandement apprécié avec cette « lecture » c’est qu’elle m’a fait sourire, ça ne m’était pas arrivé depuis longtemps, et rien que pour ça je recommanderai ce petit livre à tout le monde, petits et grands, jeunes et vieux, hommes et femmes. Vous pouvez retrouver ma critique entière juste ici.

« Ma chère Brett,
Peut-être te souviens-tu de cette histoire que je te racontais, au sujet du vieil homme en quête du bonheur. Il erre à travers le monde et demande à tous ceux qui croisent son chemin s’ils peuvent partager avec lui le secret d’un vie heureuse. Personne n’en est capable. Le vieil homme rencontre Bouddha, qui accepte de lui révéler ce secret. Bouddha se penche et prend l’homme par les mains. Il plonge son regard dans ses yeux las et lui dit : « Ne faites jamais le mal. Faites toujours le bien. »
Le vieil homme le dévisage, perplexe. « Mais c’est trop simple. Je sais cela depuis que j’ai trois ans ! »
« Oui, dit Bouddha. Nous savons tous cela à l’âge de trois ans. Mais lorsque nous atteignons quatre-vingts ans, nous l’avons oublié. »
Félicitations, ma fille, de répandre le bien autour de toi. C’est le secret d’une vie heureuse. »

Ma note : 7/10


IMG_20160303_080657

Le Livre des Baltimore de Joël Dickers

Après La Vérité sur l’Affaire Harry Québert qui avait été un coup de coeur en 2015, j’avais hâte de me lancer dans la lecture du nouveau roman de Joël Dicker, dont le personnage principal reste Marcus Goldman. J’attendais donc au tournant ce roman et j’avoue avoir été un peu déçue, la promesse n’est pas tenue pour moi, je ne retrouve pas la magie de ma dernière lecture ni la même envie de tourner les pages sans m’arrêter.

Marcus Goldman quitte New York pour la Floride afin d’écrire son prochain livre sur sa propre famille. Marcus vient des Goldman de Montclair : classe moyenne, maison banale, petite ville dans la banlieue de New York. Il a grandi dans la fascination pour l’autre branche de la famille, les Goldman de Baltimore. Ces Goldman-là habitent une grande demeure somptueuse dans la banlieue riche de la ville. L’oncle Saul est un avocat de renom. Tante Anita est médecin à l’Hôpital John Hopkins. Il y a aussi Hillel, leur fils, provocateur inspiré, et Woody, fils adopté par le couple, sauvé des gangs et qui rêve d’une carrière dans le football.

Le problème majeur que j’ai rencontré avec ce livre est que les deux premiers tiers ne m’ont pas du tout passionné. Dicker prend le temps de nous présenter chaque membre de la famille des Goldman-de-Baltimore, certes ils sont excellemment bien décrits et leur profil psychologique très fin, mais j’ai trouvé le temps parfois un peu long, d’autant plus que l’auteur fait toujours référence au « Drame », nous balançant ce terme à tour de phrase pour créer une ambiance de suspens « intenable ». Pour moi, le procédé est trop lourd et manque de finesse, il est répétitif et ne correspond pas à l’écriture que j’avais tant aimé dans Harry Québert.

Le dernier du tiers du livre m’a tout de même un peu réconcilié avec ce roman : les événements s’enchaînent de manière plus fluide, les personnages sont enfin à l’âge adulte et deviennent réellement intéressants, l’auteur met un point d’honneur à démystifier chacun des membres des Baltimore en mettant à jour les véritables personnalités et faiblesses de cette famille adulée par Marcus. Cette dernière partie s’articule autour de secrets et drames familiaux qui, selon moi, auraient dû prendre plus de place dans l’histoire et être développés plus largement. Pour lire l’intégralité de ma chronique, c’est par là !

A force de m’y rendre, j’apprivoisai à nouveau cette maison. Je trouvai le courage de commencer à mettre de l’ordre dans les cartons d’Oncle Saul. C’était difficile de faire le tri, d’envisager de se débarrasser de certaines de ses affaires. Cela me forçait à regarder une réalité encore trop dure à accepter : Les Baltimore n’existaient plus. Woody et Hillel me manquaient. Je réalisai qu’ Alexandra avait raison : une partie de moi pensait que j’aurais pu les sauver.
Que j’aurais pu empêcher le Drame.

Ma note : 7/10


Dernières lectures #6 : Demain est un autre jour Lori Spielman Le Livre des Baltimore Joel Dicker Les Disparus du Clairdelune Christelle Dabos avis critique chronique

La Passe-Miroir tome 2 – Les Disparus du Clairdelune de Christelle Dabos

Attention, énorme coup de coeur ! J’avais déjà énormément apprécié le premier tome mais alors là, c’est une claque, un tremblement de terre dans mes mains de lectrice ! Ce deuxième chapitre de l’histoire incroyable d’Ophélie, je n’ai pas réussi à le lâcher avant d’atteindre la dernière page et j’hésite même à le relire tellement je l’ai apprécié !

Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ? Sont-elles liées aux secrets qui entourent l’esprit de famille Farouk et son Livre ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au cœur d’une redoutable vérité.

Dernières lectures #6 : Demain est un autre jour Lori Spielman Le Livre des Baltimore Joel Dicker Les Disparus du Clairdelune Christelle Dabos avis critique chronique

Comme pour le premier tome, nous suivons les péripéties de cette jeune fille aux pouvoirs fantastiques, aux lunettes changeant de couleur et à l’écharpe sauvage. Tout s’enchaîne de manière très fluide et rythmé, les péripéties sont liées entre elles et très bien ficelées. J’ai été ravie de retrouver des personnages du premier tome, comme Archibald ou Renard, que j’avais peur de voir disparaître au profit d’un nouveau cadre. De plus, Christelle Dabos a fourni un travail très minutieux sur ses deux personnages principaux : nous retrouvons une Ophélie plus adulte et mûre, endurcie par ses expériences passées et ne cédant plus aux illusions de la cour, ainsi qu’un Thorn plus humain, plus profond et attachant mais, à mon plus grand malheur, tout aussi mystérieux et distant. J’ai dévoré ces 575 pages avec bonheur, Christelle Dabos a mené d’une main de maître ce tome et maintenant, je n’attends plus qu’une chose : le troisième tome, et vite !

Cette lecture est pour moi un vrai coup de coeur et je la recommande à tous. Même si ce récit fait parti du rayon jeunesse, l’écriture est juste et précise, pas du tout niaise, les personnages attachants et les intrigues passionnantes. Je retrouve un peu ce même bonheur de lecture que j’avais en lisant les premiers Harry Potter (même si, soyons bien clairs sur ce point, Harry Potter reste le meilleur du meilleur, indétrônable à vie). Les dernières pages m’ont même serré le coeur et j’ai cru que j’allais me mettre à pleurer tellement je me suis attachée à l’histoire et aux personnages (oui, vous ne rêvez pas, mais hors de question que je vous dévoile le retournement de situation en question, je ne cautionne pas le spoil sur mes livres coup de coeur). A lire absolument !

– Chaque homme devrait avoir le droit de jouer sa vie aux dés. Ils génèrent des résultats aléatoires qui dépassent toutes les prédéterminations. Cela n’a plus aucun sens si les dés sont pipés. La cour toute entière triche. Il ne peut en être autrement puisque notre esprit de famille, le moule même de notre société, est un tricheur. Farouk distribue les faveurs et les disgrâces au gré de ses humeurs, et non pours faire respecter les règles. Ce qui se trame avec ce casseur de monde est pire encore, siffla Thorn entre ses dents. Il a volé les dés de l’humanité sans jamais, absolument jamais, sortir de l’ombre. […]

– Que prévoyiez-vous de faire ?

– Rendez ses dés au monde. Ce que le monde en aurait fait par la suite, ce n’était pas mon problème.

Ma note : 10/10 – coup de coeur


Et pour les prochaines lectures ?

J’ai d’ores et déjà commencé une nouvelle lecture audio : La Cinquième Vague – tome 1 de Rick Yancey. Oui, je me suis laissée tenter ! Il faut dire qu’avec la sortie du film, les vidéos Booktube se sont multipliées et moi, et bien, je suis faible, j’ai craqué ! Je me doute déjà que ce n’est pas un grand livre, mais comme pour Demain est un autre jour, ça me semble être la « lecture » idéale pour mes séances de sport, d’autant plu que je l’ai pris en anglais. Une pierre, deux coups !

Pour la suite, j’ai à peine commencé La Boulangerie du Bout du Monde de Jenny Colgan et ensuite, et bien, je ne sais pas encore… et si pour une fois, je vous gardai la surprise ? Rendez-vous donc au prochain update lecture !

Bonnes lectures les Cookies !

Laisser un commentaire